La diarrhée du voyageur – Planifiez votre voyage

Chaque année, la diarrhée du voyageur (DV) affecte environ la moitié de tous les voyageurs en provenance des pays développés qui visitent des pays en développement; soit environ 15 millions de personnes. Bien que la diarrhée du voyageur commence généralement au cours de la première semaine de vacances, elle peut survenir à tout moment pendant le voyage ou même après le retour.

Ne laissez pas la diarrhée du voyageur gâcher vos vacances! Emportez des boissons de réhydratation comme Electrolyte GastroMD et Pediatric ElectrolyteMD pour lutter contre la déshydratation due à la diarrhée et à des vomissements légers à modérés.

Des virus de la grippe imprévisibles, de la nourriture et de l’eau contaminées ou des conditions insalubres peuvent présenter un danger pour votre santé. Si vous souffrez de la diarrhée ou de vomissements, la déshydratation peut également vous affecter. Ne laissez pas les symptômes de la déshydratation gâcher votre voyage!

Gardez des sachets de poudre Electrolyte GastroMD et Pediatric ElectrolyteMD dans votre poche, dans votre sac à main ou dans votre sac de voyage. Les sachets de poudre individuels sont pratiques, faciles à mélanger et aisément transportables, ils peuvent être utilisés pour la prévention et le traitement de la déshydratation due à une diarrhée ou à des vomissements légers à modérés – peu importe où vous êtes.

Que faire en cas de déshydratation et de diarrhée du voyageur?

Voici quelques conseils afin de prévenir la déshydratation et la diarrhée du voyageur :

Restez bien hydraté.
Si vous voyagez en voiture ou en avion, assurez-vous de boire beaucoup d’eau avant, pendant et après votre voyage. Le faible taux d’humidité de l’air pressurisé dans les avions présente peu de risque pour la santé, mais peut causer de l’inconfort aux yeux, à la bouche et au nez.

À la maison ou en voyage, Electrolyte Gastro vous permet de réagir aux symptômes de déshydratation. Une réhydratation digne de confiance et des sachets pratiques à usage unique, prêts pour le voyage.

Pour prévenir la déshydratation pendant les vols de longue durée, buvez des boissons non alcoolisées comme de l’eau et des jus de fruits et évitez l’alcool avant et pendant le vol car cela peut causer de la déshydratation.

Mangez de petites quantités de nourriture.
Essayez de manger un repas sain et complet deux à trois heures avant votre voyage. Le caractère irrégulier du voyage rend plus difficile la digestion des aliments. Essayez d’apporter de la nourriture fraîche et nourrissante avec vous au lieu de prendre un repas rapide ou des aliments pré-apprêtés sur la route ou en avion.

Emportez un désinfectant pour les mains à base d’alcool si de l’eau et du savon ne sont pas disponibles.
Un désinfectant pour les mains à base d’alcool facilitera le nettoyage des mains avant de manger si vous n’avez pas accès à un évier.

Rappelez-vous de vous laver les mains avec de l’eau et du savon :

  • Après avoir utilisé la salle de bain
  • Après avoir changé une couche
  • Après avoir éternué, toussé ou vous être mouché
  • Avant de préparer de la nourriture
  • Après avoir manipulé des ordures
  • Avant de manger

Soyez minutieux lorsque vous vous lavez les mains.
Le savon et de l’eau sont le meilleur moyen de se laver les mains. Essayez cette technique : Utilisez du savon liquide, faites mousser et frottez-vous les mains pendant au moins 20 secondes, ou aussi longtemps qu’il faut pour chanter « Bonne fête » deux fois. Rincez et asséchez complètement vos mains.

Les choix intelligents de boissons et de nourriture comprennent :

  • Les aliments fraîchement cuits : Les aliments servis chauds sont plus sûrs que les aliments qui ont été préparés et déposés sur une table, comme dans un buffet.
  • Les boissons bouillies, comme le thé et café
  • Les boissons traitées avec de l’iode ou du chlore
  • Les boissons en bouteille scellées

Essayez d’éviter :

  • De manger de la nourriture provenant de vendeurs dans la rue.
  • Les produits laitiers non pasteurisés, l’eau du robinet et les boissons diluées avec de l’eau non potable, comme les jus de fruits.
  • Glaçons : alors que la plupart des voyageurs savent qu’ils doivent éviter l’eau du robinet, ils font souvent l’erreur de mettre des glaçons dans leurs boissons. La glace fabriquée à partir d’eau du robinet contaminée peut encore transmettre des maladies.
  • Les aliments lavés à l’eau non potable – les salades peuvent être particulièrement risquées.
  • Les viandes et les fruits de mer crus ou insuffisamment cuits, les fruits crus et les légumes non pelés.

La diarrhée du voyageur – Qui est à risque?

La diarrhée du voyageur se définit comme suit : l’émission de trois selles informes ou plus sur une période de 24 heures et la présence d’au moins un des symptômes suivants : nausées, vomissements, douleurs ou crampes abdominales, fièvre ou sang dans les selles (dysenterie).

Qui est à risque de contracter de la diarrhée du voyageur?
Les hommes et les femmes présentent un risque égal de contracter la diarrhée du voyageur, cependant il existe un risque accru pour certaines catégories de personnes.

  • Les gens qui voyagent pendant les mois chauds précédant la saison des pluies.
  • Les jeunes adultes sont plus à risque de contracter la diarrhée du voyageur parce qu’ils ont tendance à manger des aliments provenant de sources à haut risque et ont des habitudes plus aventureuses en général.
  • Environ 20 % à 50 % des voyageurs se rendant dans les zones à haut risque auront au moins un épisode de diarrhée.
  • Ceux qui ont un système immunitaire faible.
  • Les personnes souffrant de maladies comme le diabète et les maladies inflammatoires de l’intestin et celles qui prennent certains médicaments.

On distingue trois catégories de zones de risque pour la diarrhée du voyageur :

  • Zones à haut risque : Amérique latine, Afrique, certaines parties du Moyen-Orient, Asie
  • Zones à risque modéré : Chine, Russie, plusieurs îles des Caraïbes (notamment Haïti et la République dominicaine), sud de l’Europe, Afrique du Sud, Israël
  • Zones à faible risque : États-Unis, Canada, nord de l’Europe, Nouvelle-Zélande, Australie, Japon et quelques îles des Caraïbes

La diarrhée du voyageur – Quelles en sont
les causes?

Les bactéries sont la cause de 85 % des cas de diarrhée du voyageur. Les bactéries peuvent se trouver dans l’eau ou dans les aliments qui n’ont pas été correctement lavés ou cuits, ou qui ont été manipulés par des personnes qui ne se sont pas bien lavé les mains. Les restaurants sont des lieux courants d’exposition à ce type d’intoxication alimentaire, et vous devriez surtout éviter de manger des aliments vendus dans la rue. Les aliments chauds et fraîchement cuits sont plus sûrs que les aliments préparés d’avance et déposés sur une table, comme dans un buffet.

Pour les nourrissons, l’allaitement est la meilleure façon de réduire les risques de maladies transportées par l’eau et les aliments. Vous devez comprendre que les préparations pour nourrissons disponibles à l’étranger peuvent différer de celles qu’on trouve au Canada; si votre enfant est habitué à boire une préparation pour nourrissons, vous devriez envisager d’en apporter avec vous de la maison.

Traitements de la diarrhée du voyageur

Le remplacement des fluides est la base du traitement de la diarrhée du voyageur. Des médicaments anti-motilité (médicaments qui ralentissent l’activité du système digestif) peuvent procurer un soulagement de la diarrhée, mais ils ne sont pas recommandés pour certains patients. Des antibiotiques peuvent être administrés en cas de diarrhée modérée à sévère, surtout accompagnée de vomissements, de crampes abdominales, de fièvre ou de selles sanglantes; les antibiotiques ne sont généralement pas nécessaires pour les cas de diarrhée légère.

Les solutions maison à base de sucre et de sel ne sont pas recommandées, surtout pour les enfants. Les boissons sportives, bien qu’elles soient destinées à remplacer l’eau et les électrolytes perdus par la sudation, ne contiennent pas les mêmes proportions d’électrolytes que la solution préconisée par l’Organisation mondiale de la santé pour la réhydratation lors d’un épisode de diarrhée du voyageur.

Traitement pour les enfants

La diarrhée du voyageur peut entraîner des pertes d’eau et d’électrolytes, pouvant causer une déshydratation et des déséquilibres électrolytiques, ce qui peut être préoccupant en particulier pour les enfants. La solution de réhydratation Pediatric ElectrolyteMD peut être offerte à un enfant déshydraté. Consultez un médecin avant d’utiliser Pediatric ElectrolyteMD pour les enfants de moins de 2 ans. Il est peut-être plus facile pour un nourrisson ou un enfant qui a vomi de de ne pas régurgiter Pediatric ElectrolyteMD s’il est administré à l’aide d’une cuillère et en petites quantités fréquentes jusqu’à ce que l’enfant ait reçu une bonne quantité de fluide. Les enfants plus âgés vont souvent préférer siroter la boisson à l’aide d’une paille. Si vous utilisez la poudre Pediatric ElectrolyteMD, assurez-vous de la mélanger avec de l’eau embouteillée ou bouillie; évitez l’eau du robinet si possible.

Traitement pour les adultes

Les adultes souffrant de diarrhée du voyageur peuvent utiliser la solution de réhydratation Electrolyte GastroMD. Encore une fois, vous devriez éviter l’eau du robinet pour dissoudre la poudre; utilisez uniquement de l’eau embouteillée ou bouillie.

Soyez conscient de la nourriture que vous et votre enfant mangez lorsque vous souffrez de la diarrhée du voyageur. Les aliments riches en sucre simple comme les boissons gazeuses, les jus de fruits non dilués, la gélatine et les céréales pré-sucrées peuvent aggraver la diarrhée. Les bébés plus âgés et les enfants habitués à des aliments semi-solides ou solides doivent continuer leur régime alimentaire habituel durant la maladie. Les aliments contenant de l’amidon ainsi que les céréales, les yogourts, les fruits et les légumes sont recommandés.

Communiquez avec un médecin en cas de fièvre ou si les vomissements et/ou la diarrhée s’aggravent ou persistent plus de 24 heures; Communiquez avec un médecin si votre enfant présente des problèmes médicaux liés aux fonctions rénales, cardiaques ou gastrointestinales, s’il souffre de diabète, tension artérielle ou s’il montre des signes de déshydratation sévère incluant des symptômes d’état de choc, s’il est incapable de boire, a plus souvent soif, urine moins, a les yeux enfoncés, a les pieds ou la partie inférieure des jambes enflés et /ou a du sang dans les selles, ou qui ressemble à du mucus.

QU’EST-CE QUE
LA DÉSHYDRATATION ?

QUOI FAIRE
La déshydratation causée par la diarrhée et les vomissements: qui est à risque?
Quels sont les signes et symptômes?

EN SAVOIR PLUS
 
QU’EST-CE QUE
LA GASTRO ?

QUOI FAIRE
La gastro-entérite, également appelée grippe intestinale, est une cause fréquente de diarrhée et de vomissements chez les enfants.

EN SAVOIR PLUS
 
DIARRHÉE
DU VOYAGEUR

QUOI FAIRE
Ne laissez pas la diarrhée du voyageur gâcher vos vacances!
Apprenez à en reconnaitre les symptômes et quoi faire pour la traiter.

EN SAVOIR PLUS